Le LAMOP héberge la recherche sur saint Jacques et Compostelle

Saint Jacques le majeur de Pierre Natali, fol. XCVe (cliché col. privée)


La structure de recherche jacquaire mise en place par l'Union des associations jacquaires de France concerne des équipes de chercheurs professionnels et associatifs. Dans une démarche originale, elle associe deux aspects de la recherche, souvent étrangers l'un à l'autre. Ainsi, les chercheurs issus de ces deux mondes se connaissent et s'apprécient.

La forte base associative des Amis de saint Jacques présents partout en France permet de mettre en place des coopérations novatrices entre des professionnels de la recherche d'origines diverses : université, CNRS, Archives, Musées, bibliothèques ... et les membres de ces associations travaillant à des recherches sur le terrain.

A vous professionnels, cette coopération apporte la connaissance de sources dispersées parfois difficilement repérables. Elle vous offre plusieurs opportunités :
- recevoir des suggestions de sujets de travaux d'étudiants
- répondre à des besoins concrets apportés par des personnes généralement passionnées par leur activité bénévole
- trouver dans le milieu associatif des lecteurs et auditeurs exigeants, ouverts aux résultat de vos travaux.
- offrir à vos étudiants des coopérations fructueuses avec le monde associatif.
D'ores et déjà trois maîtrises et une thèse de doctorat sont en cours en relation avec la structure de recherche jacquaire.
Tout ceci contribue à faire reconnaître les recherches de qualité, trop souvent perdues dans un flot de publications sans fondements scientifiques.
Le site de l'Union apporte toutes les informations nécessaires sur ce travail. Mis à jour régulièrement, il publie des documents et études, rend compte des travaux en cours et annonce les rencontres organisées par les groupes régionaux.

La recherche sur saint Jacques et Compostelle dépasse l'époque médiévale et touche d'autres disciplines que l'histoire. L'Union est reconnaissante au LAMOP d'avoir accepté cet élargissement des perspectives. Elle remercie les médiévistes qui pourront informer leurs collègues d'autres disciplines.
Les conseillers scientifiques de la structure de recherche :
Danièle Alexandre-Bidon, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Nicole Brocard, Histoire médiévale université de Franche-Comté
Yves Esquieu, Histoire de l'art, université d'Aix-en-Provence
Michèle Fournié, Histoire médiévale, Toulouse-le-Mirail
Bernard Gicquel, Littérature, université du Maine
Marcel Girault, Docteur es Lettres, spécialiste de saint Gilles
Gérard Jugnot, Droit, université de Reims
Daniel Le Blévec, Histoire médiévale, université Montpellier III
Monique Michaud-Fréjaville, Histoire médiévale, université d'Orléans
Monique Rey-Delquey, Conservateur, Musée des Jacobins  à Toulouse
Jean Subrenat, Littérature, université d'Aix-en-Provence
Des contacts sont en cours en Auvergne, Normandie, à Lyon et Grenoble.
Les travaux universitaires en cours dans le cadre de la sructure de recherche sont dirigés par :
Claude Gauvard (Paris I)
Jean-Didier Urbain, Université de Saint-Quentin-en-Yvelines
Daniel Le Blévec (Montpellier III)
Michel Zimmermann (Versailles-Saint-Quentin)